Mini logo MyFid
Nous appeler :
+32 2 669 46 80
Envoyer un mail :
hello@myfid.be
Horaires :
lu-ve : 9h-19h

Guide pratique de l’optimisation fiscale pour les dirigeants d’entreprise belges

En Belgique comme ailleurs, l’optimisation fiscale est l’affaire des sociétés… mais aussi des dirigeants d’entreprises !

En tant que chef d’entreprise, vous pouvez bénéficier de nombreux avantages fiscaux en optimisant votre rémunération. L’objectif de cet article signé du bureau comptable MyFid ? Vous proposer un guide pratique pour comprendre et appliquer les meilleures stratégies fiscales tout en respectant les réglementations en vigueur.

Au sommaire : découvrez les différentes formes de rémunération, les conditions pour bénéficier de taux d’imposition avantageux, et des conseils pour maximiser vos avantages salariaux.

Dirigeant d’entreprise, optimisation fiscale : de quoi parle-t-on ?

Pour commencer, il est essentiel de savoir qui est considéré comme un dirigeant d’entreprise et en quoi consiste l’optimisation fiscale !

Un dirigeant d’entreprise, c’est quoi ?

En Belgique, on distingue deux grandes catégories de dirigeants :

Type de dirigeantDescription
MandataireUne personne physique qui occupe un rôle d’administrateur, de gérant ou une fonction similaire. Dans ce cas, le dirigeant agit en tant que représentant de l’entreprise.
IndépendantUne personne physique responsable de la gestion quotidienne de l’entreprise avec des fonctions commerciales, financières ou techniques, sans être sous contrat de travail. Cela inclut des postes comme directeur général, commercial, financier ou technique.

L’optimisation fiscale, c’est quoi ?

L’optimisation fiscale consiste à utiliser les dispositions légales pour réduire le montant des impôts dus. Cela peut inclure des déductions fiscales, des crédits d’impôt, ou encore des choix de structure d’entreprise qui permettent de minimiser les charges fiscales.

Attention à ne pas confondre optimisation fiscale et évasion fiscale ! L’optimisation fiscale est légale et repose sur une utilisation intelligente des lois fiscales. L’évasion fiscale, en revanche, implique des pratiques illégales telles que la dissimulation de revenus ou la falsification de documents pour réduire artificiellement la charge fiscale.

⚖️​ L’évasion fiscale peut entraîner des sanctions sévères, tandis que l’optimisation fiscale est une stratégie légitime et courante pour la gestion des finances d’une entreprise.

Quels types de rémunération pour un dirigeant d’entreprise ?

Toutes les indemnités qu’une entreprise attribue à ses administrateurs généraux sont considérées comme faisant partie de la rémunération. Il existe plusieurs types de rémunération pour les dirigeants d’entreprise. Voyons les plus courantes !

Type de rémunérationExplication
Avantages en toute natureLes avantages non monétaires octroyés en raison de l’activité professionnelle. Ils peuvent inclure des voitures de société, des assurances, ou d’autres avantages en nature qui soutiennent le quotidien professionnel du dirigeant.
ÉmolumentsDes avantages extra-légaux accordés en dehors du salaire normal. Ils peuvent inclure des primes, des bonus, et d’autres compensations financières non standards.
Jetons de présenceUne indemnité versée aux dirigeants pour leur participation aux réunions du conseil d’administration. Ils incitent à la participation active et régulière aux décisions stratégiques de l’entreprise.
Loyer et avantages locatifsLe loyer et les avantages locatifs relatifs aux biens immobiliers de la société, reclassés en revenus professionnels. Cela peut comprendre des logements de fonction ou d’autres biens immobiliers mis à disposition du dirigeant par l’entreprise pour faciliter son activité professionnelle.
TantièmesUne partie des bénéfices distribuables d’une société. Les tantièmes sont souvent versés en plus du salaire pour récompenser les performances de l’entreprise.
Toutes sommes fixes ou variablesToutes les sommes qui ne sont pas couvertes par les tantièmes, jetons de présence et émoluments, à l’exception des dividendes et du remboursement des frais spécifiques à l’entreprise (tels que les frais de restaurant, de déplacement et de séjour).

Le salaire du dirigeant d’entreprise et son imposition

Comprendre la fiscalité liée au salaire d’un dirigeant d’entreprise est essentiel pour une gestion optimale de ses finances ! En Belgique, les règles d’imposition varient en fonction du montant du salaire versé au dirigeant, avec des implications directes sur le taux d’imposition des bénéfices de l’entreprise.

Les conditions pour bénéficier d’un taux d’imposition avantageux

Si vous possédez une petite entreprise, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier d’un taux d’imposition des sociétés avantageux. Sur la première tranche de 100 000 euros de bénéfice réalisé, vous ne payez que 20 % d’impôt des sociétés. Pour profiter de ce taux réduit, votre entreprise doit verser un salaire annuel d’au moins 45 000 euros à au moins un dirigeant d’entreprise.

Les exceptions aux conditions salariales

Il existe cependant deux exceptions à cette règle. Votre entreprise peut tout de même bénéficier du taux d’imposition réduit si :

  • votre entreprise a moins de quatre ans
  • votre salaire en tant que dirigeant d’entreprise est au moins égal au bénéfice brut de l’entreprise

Les conséquences d’un salaire inférieur au minimum requis

Si, en tant que dirigeant d’entreprise, vous vous versez un salaire inférieur à 45 000 euros, votre entreprise sera soumise à un taux d’imposition plus élevé de 25 % sur les bénéfices. De plus, une taxe supplémentaire de 10 % sera appliquée sur la différence entre votre salaire et le salaire minimum requis.

Cas pratique

Pour mieux comprendre, prenons l’exemple de Marc.

Depuis douze ans, Marc dirige une société à responsabilité limitée (SRL). En 2023, l’entreprise enregistre un bénéfice de 200 000 euros. Marc décide de se verser un salaire de 42 000 euros pour cette année. Puisque ce montant est en-dessous du seuil minimal de 45 000 euros, la société ne peut pas bénéficier du taux avantageux d’imposition des sociétés.

Par conséquent, la société sera imposée à 25 %, soit un montant de 50 000 euros. De plus, elle devra payer une taxe de 300 euros, correspondant à 10 % de la différence entre le salaire versé (42 000 euros) et le salaire minimum requis (45 000 euros).

Optimiser sa rémunération de dirigeant d’entreprise

En tant que dirigeant d’entreprise, vous êtes à la recherche constante de moyens d’optimiser votre rémunération tout en respectant les réglementations fiscales en vigueur ? Voici une liste non-exhaustive de conseils pour maximiser vos avantages salariaux, épaulé par votre expert-comptable !

Les frais propres

Les frais propres constituent une stratégie avantageuse pour réduire la base imposable. En Belgique, les dépenses professionnelles liées à la fonction de dirigeant, telles que les frais de déplacement, de car-wash, de parking, les repas d’affaires et les frais de représentation, peuvent être déduites fiscalement. Il est important de conserver des justificatifs détaillés pour chaque dépense afin de garantir une déduction correcte et éviter tout problème avec l’administration fiscale.

Les chèques-repas, chèques-cadeaux et écochèques

Les chèques-repas sont un avantage bien connu, mais les dirigeants peuvent également utiliser des écochèques et des chèques-cadeaux pour diversifier leurs avantages. Ces différents chèques offrent chacun des avantages fiscaux intéressants et permettent de réduire la charge salariale tout en augmentant le pouvoir d’achat des bénéficiaires.

La PLCI et l’EIP

La Pension Libre Complémentaire pour Indépendants (PLCI) et l’Engagement Individuel de Pension (EIP) sont des solutions attractives pour les dirigeants souhaitant planifier leur retraite. Les cotisations versées dans le cadre de ces plans sont déductibles fiscalement, ce qui permet de diminuer la charge fiscale tout en assurant une sécurité financière pour l’avenir.

🖱️​ Cliquez pour accéder à la page que le bureau comptable MyFid a dédiée à la PLCI et à l’EIP !

Le bureau à domicile

Pour les dirigeants propriétaires de leur habitation, louer une partie de leur domicile à leur entreprise pour y installer un bureau peut être une stratégie efficace. Elle permet de déduire les frais de location et les charges locatives et, ainsi, d’optimiser les coûts liés à l’utilisation de l’espace personnel à des fins professionnelles.

La voiture et le GSM de société

Opter pour une voiture de société et un téléphone mobile professionnel offre un double avantage. Les coûts liés à l’utilisation professionnelle de la voiture et du GSM sont déductibles fiscalement, et les avantages personnels liés à l’utilisation privée de ces biens peuvent également être soumis à une taxation avantageuse, ce qui rend cette option particulièrement bénéfique.

Les droits d’auteur

Pour les dirigeants impliqués dans des activités créatives, la rémunération par droits d’auteur peut constituer une option intéressante. Les revenus générés par la création intellectuelle bénéficient d’une fiscalité très avantageuse et peuvent offrir par là une alternative efficace pour optimiser la rémunération… tout en valorisant les efforts créatifs !

Optimiser sa rémunération de dirigeant d’entreprise en Belgique